Accueil Artem-is FORMATION Gestion de crise
Formation en gestion de crise
ralphbijker7Patrick Cansell intervient dans des formations spécialisées (Masters 2 en intelligence économique ou en gestion des ressources humaines) sur le thème de la gestion de crise depuis 2004. Il dirige également depuis 2007 l'enseignement spécialisé « Intelligence Economique » de l'Ecole des Mines de Paris, qui est le premier enseignement d'intelligence économique créé en France (1992) par Bruno Martinet et Marie-Claude Font, formation au sein de laquelle il réalise un exercice de gestion de crise mettant en situation et permettant d'évaluer les élèves de l'école suivant cet enseignement. Il intervient aussi pour des organismes consulaires (CCI, CRCI), des universités et grandes écoles.

Qu'est-ce qu'une crise ?

"Crise : dégradation brutale et inattendue des paramètres d'activité d'une organisation, accident ou série de dysfonctionnements, mettant en péril l'activité voire l'existence même de l'organisation en question. Une crise résulte de la conjonction d'un aléa ou d'une volonté de nuire, et d'une ou plusieurs vulnérabilités. Elle nécessite une mobilisation en urgence de moyens exceptionnels."
Patrick Cansell - Formation à la Gestion de Crise - Ecole des Mines de Paris - ParisTech
« Crise : situation sortant du cadre habituel d'activité ou de fonctionnement d'une organisation et/ou de son environnement, se traduisant par une série de dysfonctionnements mettant en péril l'activité voire l'existence même de l'organisation en question ; une crise résulte de la conjonction d'un aléa ou d'une volonté de nuire, et d'une vulnérabilité. »
Il n’y a pas à proprement parlé « un » type de crise, mais « des » types de crises :

01.celles liées à l’entreprise, dues par exemple à des problèmes de gouvernance, des dysfonctionnements, de la malveillance, des accidents ;

02.celles liées au secteur d’activité (ex. : crise du système bancaire, crise de l’aéronautique) ;

03.celles liées à l’environnement, au sens économique et social, climatique, géopolitique, etc. et qui impactent l’entreprise directement ou indirectement.

Ces différents types de crise ont des conséquences spécifiques en termes d’enjeux, d’urgence, de ressources à mobiliser mais aussi en termes de responsabilités de l’organisation touchée.
Chacun de ces types de crise va par ailleurs développer un certain profil de déploiement dans le temps, et émettant sur une période variable des signaux dont la prise en compte au plus tôt est un facteur premier de succès.  

Pourquoi les méthodes de travail et de résolution des problèmes qui fonctionnent au quotidien s’avèrent-elles caduques en cas de « crise » ?
 
Une situation de crise, par sa complexité et la multiplicité des enjeux et des interactions qu'elle suppose avec des acteurs intérieurs et extérieurs, implique qu'un certain nombre de moyens humains, techniques et/ou financiers, soient mis en œuvre dans l'urgence et selon des modes opératoires atypiques (la nuit : voir la Nuit de la Crise®, le week-end, à grande échelle, etc.). Ces moyens "exceptionnels" vont par exemple se traduire par l'obligation pour certains personnels d'endosser des "missions" qui dépassent le cadre habituel de leur fonction.
La situation "exceptionnelle" de la crise nécessite la mise en place de procédures spécifiques, et par une politique de sensibilisation des équipes potentiellement impliquées dans de telles situations. La maîtrise de ces procédures et l'entraînement des équipes sont seuls en mesure de générer la capacité de prendre en compte et traiter une situation de crise, complexe, anxiogène et par nature jamais conforme aux scénarios envisagés.
N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations.